Apôtres, maîtres de maison et domestiques : les origines du ministère tripartite

Dans cet article, Brian Capper suggère qu’on trouve dès la période du Nouveau Testament le modèle du ministère tripartite comprenant des évêques, des prêtres et des diacres, période à laquelle des ministres itinérants visitent des petites églises de maison. Ils ont l’habitude de se réunir dans la salle à manger des maîtres de maison qui offrent le repas chrétien, assistés par des domestiques de confiance. Pour les chrétiens de la deuxième génération, ces réunions s’élargissent, sont présidées par un évêque unique et se tiennent en des lieux nouveaux, plus ouverts au public. Ayant été élevés au titre de délégués apostoliques ou ayant été nommés parmi des itinérants devenus sédentaires ou des chrétiens du lieu particulièrement qualifiés, ces évêques remplacent les itinérants. Pour l’eucharistie, ils sont assistés par des diacres, qui sont recrutés parmi les anciens domestiques de confiance. Les maîtres des églises de maison, désormais rassemblés, constituent le groupe des anciens.

In this article Brian Capper suggests that the pattern for the threefold ministry of bishops, priests and deacons may be found in the New Testament period, when peripatetic ministers first visited small house-churches. These usually met in the dining-rooms of local householder-patrons, who hosted the Christian meal with the assistance of trusted household servants. In second generation Christanity a transition occurred to larger meetings in new, more public spaces. Single bishops presided over the new, larger meeting spaces and eucharists. They replaced the peripatetic class, having arisen as apostolic delegates or being appointed from amongst settling peripatetics or particularly gifted local Christians. They were assisted at the eucharist by deacons, who arose from the earlier class of trusted household servants. The householder-patrons combined to form the now gathered eldership.

Télécharger l'article gratuitement

p. 395-428

Auteur

CAPPER Brian J.
Brian J. CAPPER enseigne l’histoire du christianisme des origines à l’Université de Canterbury Christ Church.