Sojourner Truth : foi chrétienne, abolitionnisme, féminisme

Le féminisme et l’abolitionnisme militants de l’ex-esclave et icône américaine Sojourner Truth ne peuvent se comprendre qu’à la lumière de sa foi religieuse. Celle-ci, comme le montre Claudine Raynaud, puise ses racines dans le perfectionnisme issu du méthodisme des employeurs qu’elle servit dans l’Amérique du Second Grand Réveil dans l’état de New York. Truth revendiquait son illettrisme et se fondait sur une lecture de la Bible empreinte de bon sens et non dénuée d’humour. Prédicatrice itinérante, proche des leaders abolitionnistes et des féministes de la première vague, elle tire sa force de son rapport à Dieu par l’entremise de Jésus-Christ et de l’Esprit de Vérité dont elle porte le nom.

Sojourner Truth : Christian Faith, Abolitionism, Feminism

The ex-slave and American icon Sojourner Truth’s militant feminism and abolitionism can only be understood in the light of her religious faith. The latter finds its roots in the Perfectionism that stems from her employers’ Methodism during the Second Great Awakening in the state of New York. Truth claimed her illiteracy and relied on a reading of the Bible full of common sense and tinted with humor. An itinerant preacher close to abolitionist leaders and first wave feminists, she draws her strength from her access to God through Jesus- Christ and the Spirit of Truth whose name she bears.

p. 231-252

Auteur

RAYNAUD Claudine
Claudine RAYNAUD est professeur d'études américaines à l'université Paul Valéry-Montpellier 3, membre du laboratoire des Études montpelliéraines du monde anglophone (EMMA - EA 741) et de l'Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM - CNRS).