Quel usage assigner à l’histoire ?

Après deux siècles de développement intensif de la recherche historique profane et religieuse, l’historien doit réfléchir à la fonction et à la portée qu’il entend assigner à l’historiographie. L’usage théologique que préconise ici Laurent Gambarotto n’est pas sans incidences sur la position de l’historien ainsi que sur celle du théologien qui reste confronté à la délicate question du sens de l’histoire.

Leçon d’ouverture de l’année universitaire 1993-94 à la Faculté de théologie de Montpellier, le 9 novembre 1993.

p. 203-211