Pratique de l’altérité religieuse

Partant de la pratique des groupes interreligieux, Fritz Lienhard présente d’abord les positions classiques au sujet du dialogue interreligieux pour en montrer les avantages et les limites. Il s’attarde sur la théologie comparative et la méthode correspondante. Cette position conduit à une évaluation positive du syncrétisme, pour autant qu’il soit structuré. Enfin, la notion d’idolâtrie, désignant un rapport faussé à Dieu, mais aussi un refus de la finitude et une dynamique de l’exclusion, permet de se doter de critères dans l’accueil, la critique et la transformation de motifs et de pratiques issus des différentes religions.

Starting with the practice of interreligious groups, this article first presents the classical positions on interreligious dialogue showing its advantages and limitations. It focuses on comparative theology and the corresponding method. This position leads to a positive evaluation of syncretism, provided it is structured. Finally, the notion of idolatry, designating a distorted relationship to God, but also a refusal of finitude and a dynamic of exclusion, makes it possible to adopt criteria in the reception, criticism and transformation of motives and practices from different religions.

p. 79-103

Auteur

LIENHARD Fritz
Fritz LIENHARD est professeur en théologie pratique à la Faculté de théologie de l'Université de Heidelberg.