Notes exégétiques

La péricope des versets 25 à 40 du chapitre 7 de la première Épître de Paul aux Corinthiens a nourri de nombreuses et, sans doute, passionnantes discussions. En effet, le v. 38 « Ainsi celui qui épouse sa vierge fait bien, et celui qui ne l’épouse pas fait mieux » a souvent amené à se demander si l’apôtre Paul faisait l’apologie du célibat. De même, la variété des mots utilisés désignant les personnes dont il est question : parthenos, gunē, agamos, gameō et anēr (le sens de chacun de ces mots est donné plus loin) a souvent amené à se demander de qui et de quoi il était au juste question.

p. 249-253