L’existance de Dieu : réconcilier le monde avec Dieu

Dans cet article inédit, John D. Caputo réinterprète la doctrine de l’incarnation par le biais du motif traditionnel du Christus Victor. Se situant au plan d’une poétique, il déconstruit les rationalisations tant mythologiques que métaphysiques de l’incarnation, qui ont en commun de dévaluer la chair en la posant dans un temps second (Jésus, l’existence, l’histoire) par rapport au temps originel d’un Logos préexistant hors la chair (le Christ, l’essence, l’idée). Le concept d’existance, inspiré de Derrida et exploré à partir d’une reprise critique de Hegel, permet à l’inverse de ne plus subordonner (hiérarchiquement) l’existence à l’essence et, par là, de poser (transversalement) la charnalité de Dieu comme première et structurelle. Dans l’optique d’une telle archi-charnalité, il s’agit de promouvoir un matérialisme de l’appel : si en Jésus-Christ s’opère la réconciliation du monde avec Dieu, alors c’est à même la fragilité et la faiblesse de la chair, et jamais indépendamment d’elle, qu’insiste la possibilité de Dieu dans le monde – et que peut advenir la possibilité d’un monde où Dieu règne.

The Existance of God: Reconciling the World to God

In this hitherto unpublished article, John D. Caputo re-interprets the doctrine of incarnation through the tradition of Christus Victor. He deconstructs the mythological and metaphysical rationalisation of incarnation, that devalues the flesh (Jesus, existence, history) compared to a Logos pre-existing outside the flesh (Christ, essence, idea). The concept of existance, inspired by Derrida and Hegel, no longer subjects existence to essence, thus making God’s carnality prime and structural. If in Jesus Christ the world is reconciled with God, then it is through the fragility and the weakness of the flesh.

p. 37-54

Auteur

CAPUTO John D.
John D. CAPUTO est professeur émérite de religion à l'université Syracuse et professeur de philosophie émérite à l'université Villanova.