Les notes d’occupation de Georges Casalis ou l’occupé occupant (novembre 1945-janvier 1946)

De novembre 1945 à janvier 1946, Georges Casalis est en fonction à Baden-Baden comme aumônier protestant adjoint au quartier général des Forces françaises en Allemagne. Durant cette période, il consigne ses impressions au jour le jour dès son franchissement du Rhin. Cet article est l’édition critique réalisée par Gilles Vidal de ces notes inédites qui ont pu être croisées avec les correspondances que leur auteur entretient avec son épouse Dorothée, restée en France, et son beau-père pasteur à Bâle, Eduard Thurneysen. Riche de contacts entre le pasteur français et des membres d’une Église protestante
allemande totalement à reconstruire, ce journal témoigne également de la difficulté psychologique évidente de passer si soudainement du statut d’occupé à celui d’occupant. Le Georges Casalis présenté ici offre une image peut-être moins connue que celle du théologien politique déterminé des années nicaraguayennes, même si la préoccupation d’un dialogue et d’une réconciliation des peuples est une constante dans la biographie de cette figure incontournable de la théologie protestante contemporaine française.

Mots clés : Georges Casalis, Deuxième Guerre mondiale, réconciliation franco-allemande, Église confessante, aumônerie militaire

From November 1945 to January 1946, Georges Casalis was on duty in Baden-Baden as an assistant Protestant chaplain at the headquarters of the French Forces in Germany. During this period, he records his impressions day by day as soon as he crosses the Rhine. This article is the critical edition of these hitherto unpublished notes which have been cross-referenced with the correspondence their author maintains with his wife Dorothée, who remained in France, and with his father-in-law pastor in Basel Eduard Thurneysen. Rich in contacts between the French pastor and members of a German Protestant Church needing to be completely rebuilt, this diary also testifies to the obvious psychological difficulty of passing so suddenly from the status of occupied to that of occupier. The Georges Casalis presented here offers an image perhaps less known than that of the determined political theologian of the Nicaraguan years, even if the concern for a dialogue and a reconciliation of peoples plays a constant role in the biography of this essential figure of contemporary French Protestant theology.

Acheter l'article

p. 21-43

Auteur

VIDAL Gilles
Gilles Vidal est maître de conférences en histoire du christianisme à l’époque contemporaine à l’Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier.