Le devenir-ville, grâce ou disgrâce ? Marcel Hénaff et le désir de ville

Patrice Bergeron aborde les rapports du théologique au politique à partir des réflexions du philosophe et anthropologue Marcel Hénaff sur la ville. Sans être portée par un projet explicitement théologique, l’œuvre d’Hénaff dispose néanmoins de ressources pour penser théologiquement une coexistence des désirs dans la ville reflétant ce qui ne peut jamais être saisi mais seulement reçu, et que la tradition théologique nomme grâce.

The City-to-Become, Grace or Disgrace ? Marcel Hénaff and the Desire of City

The present article discusses the relationship between the theological and the political through an analysis of Marcel Hénaff’s philosophical and anthropological essay on cities and their contemporary transformations. Without being theologically oriented explicitly, his reflections nonetheless open up theological ways of considering the life and the desires inhabiting the polis. In the midst of coexistence in urban shared spaces, aspects of what theological tradition calls grace can be recognized.

p. 273-291

Auteur

BERGERON Patrice
Patrice BERGERON est professeur de théologie systématique à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'université Laval (Québec).