La royauté en Israël

On lit au troisième article de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789 une doctrine sur l’origine de l’autorité dans l’État qui est devenue une évidence pour les modernes : le principe de souveraineté réside essentiellement dans la nation.

Imprégnés d’une telle conception, les orientalistes de notre temps n’ont pu qu’être surpris du contraste entre cette manière de voir et les idées des anciennes populations des bords du Nil et de Mésopotamie. De cet étonnement sont nés en ce siècle deux grands livres, celui d’Alexandre Moret, en 1902, intitulé Du caractère religieux de la royauté pharaonique, et celui de René Labat, en 1939, ayant pour titre Le caractère religieux de la royauté assyro-babylonienne.

p. 413-417