La bénédiction nuptiale : principes protestants et ambiguïtés liturgiques

En régime protestant, le mariage n’est pas un sacrement. Pourtant, ce principe théorique est souvent contredit par les pratiques liturgiques des Églises luthériennes et réformées. Laurent Gagnebin présente ces liturgies et milite pour que ce soit mieux défendue la position protestante dans laquelle le mariage est un acte civil, le culte consistant en un moment d’attestation publique de l’amour conjugal et de bénédiction sur le couple déjà uni.

Exposé donné dans le cadre des Conférences Saint-Serge (40e Semaine d’Études Liturgiques) des 29 juin – 2 juillet 1993 à Paris.

p. 231-244

Auteur

GAGNEBIN Laurent
Laurent GAGNEBIN, pasteur de l'église protestante unie, a été professeur de théologie pratique et d'apologétique à l'Institut protestant de théologie, Faculté de Paris