Contre le salut par les œuvres dans la prédication des talents

La lecture anthropocentrique, qui cherche dans la Bible des exemples (bons ou mauvais), paraît à Daniel Lys une sournoise quête du salut par les œuvres. Il propose de se demander avant tout ce qu’un texte dit sur Dieu et il applique ce principe à la parabole des talents de Mt 25/14-30 en centrant l’attention, non sur les mérites des serviteurs, mais sur l’absence du Maître.

p. 331-340

Auteur

LYS Daniel
Daniel LYS est professeur honoraire d’Ancien Testament de l’Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier.