Un étrange amour. Sur le « style » philosophique de Jacques Derrida

« Amour sans jalousie, qui laisserait être l’autre… »
Sauf le nom

En hommage au penseur secret de l’écriture, Francis Guibal suit Jacques Derrida dans sa manière de nous ouvrir aux apories sans cesse renaissantes, sans cesse relancées, de la parole et du corps, de l’hospitalité et de la responsabilité, de la vie et de la mort. Un geste philosophique se laisse partout deviner : celui d’un amour ouvert inconditionnellement à toutes les venues, qui ne déconstruit les souverainetés idolâtriques que pour mieux frayer un passage aux tracés toujours à inventer de la justice et de l’amitié, de l’altérité et de la survie.

In the wake of Jacques Derrida, Francis Guibal – who terms him « the secret thinker of writing »- develops the ever-reborn, ever-renewed aporias of language and body, of hospitality and responsibility, of life and death. Everywhere in the works of the philosopher, he sees and unveils a philosophical move consisting in an unconditional love open to any advent which deconstructs idolatrous sovereignties only to clear the way for justice and friendship, for otherness and survival.

Télécharger l'article gratuitement

p. 361-378

Auteur

GUIBAL Francis
Francis GUIBAL est professeur émérite de philosophie de l'Université de Strasbourg.