Observer, analyser, problématiser des pratiques théologiques. Les premières étapes de la praxéologie théologique

Quand la collecte de données concerne des pratiques, la théologie pratique devient théologie des pratiques et requiert une méthode qui convienne à ce corpus. C’est ce que lui offre la praxéologie théologique qui, dans ses quatre premières étapes présentées ici par Olivier Bauer, propose un cheminement qui permet de problématiser une pratique non seulement après avoir identifié ses a priori et l’avoir observée en mobilisant toutes ses perceptions sensorielles, mais également après avoir analysé les significations inclues dans la pratique et données par les protagonistes, et avoir synthétisé la pratique dans un modèle, qu’il s’agisse d’un concept, d’un schéma ou d’une image. Cette praxéologie ouvre ainsi la possibilité d’interpréter théologiquement et scientifiquement les éléments d’analyse en vue d’intervenir sur la pratique pour la rendre plus fidèle à la théologie qui l’inspire et plus efficace dans le contexte qui est le sien.

(Numéro thématique : La théologie pratique. Un guide méthodologique)

When data on practices is collected, practical theology becomes a theology of practices and needs its own method. This can be provided by theological praxeology of which the author here presents the first four stages as a path to problematising a practice not only having identified its a priori and observing it very closely, but also analysing the significance of the practice and synthesising it in a model. Praxeology also enables the theological and scientific interpretation in order to render the practice truer to the theology that inspired it and more efficient in context.

p. 605-618

Auteur

BAUER Olivier
Olivier BAUER est professeur de théologie pratique à l’Institut lémanique de théologie pratique, Faculté de théologie et de sciences des religions de l’université de Lausanne.