Noms de lieux : Ignace de Loyola, Jean Calvin, John Wesley

Toute existence est à sa façon errance, dépaysement ou exil. C’est cette confluence entre récit de vie et voyage qui figure au coeur de la comparaison que Bernard Cottret opère entre trois destins dissemblables et pourtant parallèles : Ignace de Loyola, Jean Calvin et John Wesley. Si le premier hésite entre Jérusalem et Rome, si le second renoue, à Strasbourg puis à Genève, avec la figure de Jonas, le troisième s’aperçoit que c’est en Angleterre même que se trouve sa terre de mission. La question fondamentale pour l’historien est celle du hasard et de la nécessité, de cette quête de l’imprévisible, du potentiel ou du virtuel qui revient à l’honneur à l’heure actuelle.

Every life in its own way could be described as a state of wandering or disorientation or exile. At the heart of the comparison Bernard Cottret establishes between three different yet parallel existences, we can find this merging of life-story and journey. Ignatius hesitates between Jerusalem and Rome, and Calvin recalls the story of Jonah first in Strasbourg then in Geneva, and Wesley realises that his mission is in England itself. The main question for the historian is that of chance and necessity, that is to say the quest (back in vogue today) of what is unpredictable, potential, or virtual.

Télécharger l'article gratuitement

p. 375-383

Auteur

COTTRET Bernard
Bernard COTTRET est professeur émérite de civilisation des îles britanniques et de l'Amérique coloniale à l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, membre honoraire de l'Institut universitaire de France et de l'Institut de Recherches sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM).