Nationalisme et christianisme : deux Évangiles ? L’interprétation de la Grande Guerre par Ernst Troeltsch (1914-1915)

Dans ses écrits de guerre, Ernst Troeltsch (1865-1923) propose une interprétation à la fois historique, philosophique et théologique de la situation créée par le déclenchement des hostilités. Jean-Marc Tétaz montre combien elle s’inscrit au carrefour des réflexions de cet auteur sur l’histoire de l’éthique chrétienne et sur la configuration politique future de l’Allemagne dans le concert des nations européennes. La façon dont Troeltsch distingue la dimension religieuse de la guerre de l’Évangile du Christ montre à quel point la vision, héritée de Barth, d’une théologie allemande de la guerre, peu ou prou uniforme, est trop simpliste et ne permet pas de rendre compte des débats théologiques et éthiques qui se sont noués lors du premier conflit mondial.

Plan de l’article

  1. La « théologie de la guerre » : les insuffisances historiques d’un concept théologique
  2. Ernst Troeltsch : philosophie de l’histoire et réflexion théologique
  3. Août 1914 : contingence radicale et religion civile
  4. Nation et guerre : la « foi allemande »
  5. « Foi allemande » et christianisme
  6. Christianisme et humanité
  7. Paix sur la terre

In his writings of the war, Ernst Troeltsch (1865-1923) offers as a historical, a philosophical and a theological interpretation of the situation created by the outbreak of hostilities. It falls at the crossroads of his reflections on the history of Christian ethics and on Germany’s future political configuration in the light of the « famous » concert of European nations. The way Troeltsch takes to distinguish the religious dimension of the war of the Gospel of Christ shows how the vision inherited from Barth and German theology of the war, more or less uniform, is too simplistic and doesn’t allow us to notice theological and ethical debates that have been forged during the first world conflict.

Acheter l'article

p. 225-263

Auteur

TETAZ Jean-Marc
Jean-Marc TÉTAZ est théologien, docteur en philosophie de l'École des hautes études en sciences sociales et chargé d'édition chez Labor et Fides.