Mémoire apostolique et pseudépigraphie. Une comparaison des Actes de Barnabé et des Actes de Tite

Les Actes de Barnabé et les Actes de Tite constituent deux témoins quasiment contemporains d’un même processus : la construction d’une mémoire des origines d’une Église fondée sur une figure apostolique ou présentant des traits apostoliques. Or ces deux textes ont par ailleurs recours à la pseudépigraphie. Ce procédé littéraire commun implique-t-il que les autres procédés littéraires utilisés par ces deux textes soient identiques ? Maïeul Rouquette entend démontrer qu’il n’en est rien, et expliquer en quoi le critère pseudépigraphique semble ici non pertinent pour l’analyse.

 

The Acts of Barnabas and the Acts of Titus are two almost contemporary witnesses to one and the same process: the construction of a memory of the origins of a Church founded on an apostolic figure or one with apostolic traits. And both these texts use pseudepigraphy. Does this indicate that all other literary processes used in both texts are identical? The author shows that this is not the case and explains the irrelevance of the pseudepigraphical parameter in the analysis.

Acheter l'article

p. 703-712

Auteur

ROUQUETTE Maïeul
Maïeul ROUQUETTE, doctorant rattaché au Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée, prépare une thèse sur la construction de la légitimité apostolique des Églises de Chypre et de Crète à travers les figures de Barnabé et de Tite dans l’Empire byzantin à Aix-Marseille Université et à l’université de Lausanne. Il est actuellement assistant diplômé de l’Institut romand de sciences bibliques, à l’université de Lausanne.