Médiations théologiques de quelque chose ou de quelqu’un comme « Dieu »

Cherchant à donner un cadre épistémologique à sa théologie pratique, Olivier Bauer part des perceptions sensorielles. Car c’est par elles que les êtres humains peuvent saisir les médiations théologiques. Dans une perspective constructiviste, il considère que les perceptions et les médiations sont toutes fabriquées par des mains, des bouches, des yeux ou des peaux humaines, mais toujours parce qu’elles paraissent s’imposer à celles et ceux qui les créent. L’auteur propose de déployer la théologie pratique sur deux axes, celui des artefacts et des pratiques et sur celui des perceptions sensorielles.

In an effort to lend an epistemological framework to his practical theology, Olivier Bauer takes sensorial perception as a starting point, as this enables man to apprehend theological mediation. In a constructivist prospect, he considers that all perception and mediation is the work of the human hand, mouth, eyes or skin, but because it seems to prevail upon its creator. The author suggests expanding practical theology on two axes, on artifacts and practices, and on sensorial perception.

Acheter l'article

p. 557-577

Auteur

BAUER Olivier
Olivier BAUER est professeur de théologie pratique de la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne en Suisse.