APPROCHE ETHNOGRAPHIQUE – L’enquête de terrain en sciences sociales des religions

La démarche ethnographique repose sur un certain nombre de principes méthodologiques. L’enquêteur y adopte une posture d’apprentissage des codes sociaux et s’immerge au sein du milieu social qu’il entend comprendre et étudier. Il pratique l’observation participante tout en prenant en considération la place que le collectif lui a progressivement attribuée. Laurent Amiotte-Suchet montre que, dans l’étude des faits religieux, une telle démarche in situ s’avère particulièrement fructueuse pour comprendre ce qui est réellement en jeu derrière les discours dogmatiques et les pratiques rituelles conventionnelles.Mais cela suppose, pour le chercheur, la mise en œuvre d’un véritable agnosticisme méthodologique questionnant à nouveau les notions mêmes de pratiques et de croyances.

(Numéro thématique : La théologie pratique. Un guide méthodologique)

The ethnographic process is based on a certain number of methods. The investigator poses as an apprentice of the social codes and steps into the social environment he wishes to understand and study. He acts as a participating observer. Laurent Amiotte-Suchet shows how in religious study this process in situ is particularly successful in understanding what is actually at stake behind the dogmatic rhetoric and the conventional rites. But for this the researcher must become a methodological agnostic and question the very notions of rites and beliefs.

p. 529-541

Auteur

AMIOTTE-SUCHET Laurent
Laurent AMIOTTE-SUCHET, docteur de l’École pratique des hautes études, est chargé de recherche à la Haute école de santé du canton de Vaud (HESAV – HES-SO) et professeur remplaçant à l’Institut de sciences sociales des religions (ISSR) de l’université de Lausanne.