L’enfant malgré tout. Passions et enfantement dans l’Evangile de Luc

L’Évangile de Luc met en relation la mort du Fils et la destruction de Jérusalem. Le rejet du Fils fait planer l’ombre du jugement sur la ville qui est représentée, au travers de l’épisode des pleureuses du chemin du Golgotha, comme une femme menacée dans sa maternité. Malgré son expulsion hors de la ville cependant, celui qui meurt aux côtés des criminels s’offre une ultime fois comme l’enfant, le Fils donné aux hommes. Claire-Antoinette Steiner propose de lire cette mort en écho à la promesse aux femmes sans enfants du début de l’Évangile, Marie et Élisabeth.

Claire-Antoinette Steiner examines the link established by Luke between the death of the Son and the destruction of Jerusalem. In the episode of the weeping Daughters of Jerusalem on the way to Golgotha, the town is represented as a woman threatened in her motherhood. But the one who is dying on the Cross offering himself as the Son given to humankind is echoing the promise to the childless women, Elisabeth and Mary, at the beginning of Luke’s Gospel.

Télécharger l'article gratuitement

p. 177-185

Auteur

STEINER Claire-Antoinette
Claire-Antoinette STEINER est assistante en sciences bibliques à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université de Lausanne.