L’ecclésiologie en héritage : de l’impasse au passage

Le contexte dans lequel se déploie le christianisme aujourd’hui, du moins en Europe occidentale, oblige à se poser la question de sa visibilité, de sa parole et de sa pertinence. À l’heure de la recomposition du religieux, n’est-il pas temps de reprendre le travail ecclésiologique et de proposer, au moins comme hypothèse, un fondamental changement de paradigme ecclésial ?
Après une reprise critique des traditionnelles « marques de l’Église », à propos desquelles un moratoire est préconisé, et une brève présentation de l’ecclésiologie féministe, modèle d’une réflexion « en passage », Isabelle Graesslé délimite les sites du passage : l’espace de l’Église, le sens et la fonction de la communauté chrétienne, le renouvellement des images, la mission, la spiritualité.

Communication au colloque des Facultés de théologie des pays latins d’Europe « Quand la théologie revisite ses héritages… » (Sète, 11-13 septembre 2001).

Une version anglaise de ce texte a paru dans la revue Ecumenical Review 1 (2001), p. 25-35. Il résume quelques-unes des réflexions menées plus longuement dans le cadre d’une thèse d’habilitation en voie d’achèvement dont voici le titre provisoire := Pour une théologie du passage. Repérages en Eglise.

 

The context in which Christianity unfolds today, at least in Western Europe, drives me to ask the question of its visibility, of its message, and of its pertinence. As the religious belief is being deeply restructured, isn’t it high time to start working again on Ecclesiology and to propose, at least as a hypothesis, a fundamental change of the ekklesia paradigm ?
After a critical re-reading of the traditional « Ecclesiae notae », about which I recommend a moratorium, and a brief presentation of feminist ecclesiology, model for a reflection about passage, the article defines the locations of passage : the area of the Church, the meaning and function of Christian community, the renewal of images, mission, and finally, spirituality.

 

p. 351-366

Auteur

GRAESSLÉ Isabelle
Isabelle GRAESSLÉ est pasteure de l'Église nationale protestante de Genève.