Le récit de la translation de l’arche d’alliance par David dans les Chroniques. Refondation cultuelle de la royauté au profit des Asaphites

Dans les Chroniques, le récit du transfert par David de l’arche d’alliance à Jérusalem permet de saisir l’organisation du culte postexilique, et le rôle des chantres lévites Asaphites et Ezrahites, présentés comme installés par David. Bernard Gosse montre ici, dans la continuité de l’étude précédente sur les conflits entre chantres lévites à l’époque postexilique [1], que ce récit vise à justifier l’organisation cultuelle postexilique et la place des lévites musiciens, par référence à la volonté supposée de David.

[1] Bernard Gosse, « Les chantres lévites, le Psautier et les Chroniques », Études théologiques et religieuses 91 (2016), p. 183-190.

In Chronicles, the narrative of David’s transfer of the Ark of the Covenant to Jerusalem enables us to understand the organisation of the cult after exile, with the function of the Levite music-makers Asaphites and Ezrahites, presented as installed by David. In the continuity of the previous study on the conflicts between the music-makers in post-exilic time, this study shows that this narrative justifies the organisation of the cult after exile and the role of the Levite musicians by reference to David’s supposed wishes.

Acheter l'article

p. 721-733

Auteur

GOSSE Bernard
Bernard Gosse est prêtre, traducteur et éditeur de la Bible en K'iche', désormais accessible sur l'Internet à l'adresse http://www.iglesiacatolica.org.gt/bibliakiche/faqs.htm.