Le principe scripturaire (sola scriptura) à l’épreuve de notre temps

Contre une interprétation « fondamentaliste » du principe scripturaire de la Réforme, Gérard Siegwalt soutient qu’une théologie se réclamant de la tradition biblique ne saurait cantonner la révélation dans le seul passé des Écritures sans entrer en contradiction avec la confession d’un Dieu vivant, créateur et rédempteur. La Bible est bien la seule norme de la foi, mais elle n’en est pas la seule source, cette dernière se trouvant corrélativement dans les réalités changeantes de la vie et de l’histoire, et dans la prophetia continua dont le Dieu biblique offre le paradigme.

Version française d’une conférence donnée en allemand à la Faculté de théologie de Leipzig, le 10 juin 2013.

Against a « fundamentalist » construal of the Reformation’s scriptural principle, Gérard Siegwalt argues that a theology rooted in the Biblical tradition cannot confine the revelation in the past of Biblical history without entering into contradiction with the scriptural concept of a living God confessed as Creator and Redeemer. The Bible, to be sure is the only norm of faith, but not its only source, the latter being found in the changing realities of life and history, and in the biblical paradigm of the prophetia continua.

Acheter l'article

p. 39-55

Auteur

SIEGWALT Gérard
Gérard SIEGWALT est professeur honoraire de la Faculté de théologie protestante de l'Université de Strasbourg.