Le kénotisme luthérien et anglican : les christologies de Gottfried Thomasius et Frank Weston

Cet article présente et compare deux grandes figures de la christologie dite de la « kénose », l’un luthérien allemand (Thomasius), l’autre anglican (Weston). Tous deux ont cherché à comprendre comment une personne divine a pu prendre chair sans renoncer pour autant à ses caractéristiques divines. Thomasius part de la « personnalité » de Dieu, alors que Weston commence avec la personne humaine de celui qui a pris chair. David R. Law montre que malgré leur intérêt, ces deux théories posent problème : chez Thomasius la doctrine de Dieu est inadéquate, tandis que Weston n’explique pas ce que signifient une « omniprésence », une « omniscience » et une « omnipotence » restreintes dans le Fils incarné.

Cet article a été traduit de l’anglais par Mathias Hassenfratz-Coffinet.

This article presents and contrasts two major figures in kenotic Christology, a Lutheran (Thomasius) and an Anglican (Weston). Both sought to understand how a divine Person could become flesh without renouncing his divine characteristics. Thomasius begins with God’s « personality », whereas Weston begins with the human person of the one who became incarnate. Both theories, despite being interesting, raise questions : Thomasius’ doctrine of God is problematic, whereas Weston does not explain how « omnipresence », « omniscience » and « omnipotence » can become limited in the incarnate one.

Acheter l'article

p. 313-340

Auteur

LAW David R.
David R. LAW est professeur à l'université de Manchester, chaire « Pensée chrétienne et théologie philosophique ».