Laodicée et la tiédeur sacrilège Plaidoyer contre le scandale de la timidité spirituelle dans l’œuvre de Claude Brousson (1647-1698)

Cette étude valorise l’un des volets de la recherche historico-théologique dédiée à l’approche de l’acception huguenote de la ferveur au temps de la Révocation. Elle met en exergue l’analyse consacrée à la dénonciation de la tiédeur. Abordant à partir de la figure de Laodicée – archétype de l’Église corrompue – les procédés de stigmatisation de l’indolence spirituelle, Chrystel Bernat explore le discours homilétique protestant et les ressorts théologiques de la défense de la fidélité à la foi réformée en butte à la catholicisation forcée. Comment s’élabore la réprobation de la timidité ? Quels enjeux recouvre sa proscription dans le dernier tiers du XVIIe siècle ? Quel idéal de fidélité promeut le combat engagé contre la docilité et l’adultère spirituel décriés par Claude Brousson pour débusquer les attitudes déloyales et parjures ? À travers le jeu et l’effet des associations bibliques, cette étude sonde l’interprétation de l’intégrité religieuse du ministre et le dispositif scripturaire qui, à l’heure de la Révocation, accompagne les processus de dramatisation et de criminalisation du compromis confessionnel.

In this essay, Chrystel Bernat highlights a central feature of the Huguenot understanding of spiritual fervor at the time of the Revocation of the Edict of Nantes, namely the warning against the lukewarmness of the corrupt church as epitomized in the figure of Laodicea. What are the issues at stake in this harsh condemnation of bashfulness at the end of the seventeenth century? What ideal of dedication does this gripping concern with the evilness of disloyalty and perjury entail? What are the biblical associations mobilized to express this concern and what effects do they produce? Focusing her enquiry on the sermons of the French pastor Claude Brousson, the author examines the scriptural devices at work in his attempt to dramatize and outlaw confessional compromise and shows how this serves the purpose of resisting forced catholicization by promoting a fostered commitment to Reformed faith.

 

Acheter l'article

p. 515-546

Auteur

BERNAT Chrystel
Chrystel BERNAT est maître de conférences en histoire du christianisme moderne à l'Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier, membre statutaire du Laboratoire d'études sur les monothéismes - UMR 8584, CNRS-EPHE.