La séparation entre juifs et chrétiens à la fin du premier siècle : circonstances historiques et raisons théologiques

Christian Grappe revient ici sur la séparation entre juifs et chrétiens à la fin du premier siècle. Il insiste sur l’importance que revêtirent, dans ce processus, la chute de Jérusalem et la ruine du Temple en l’an 70 de notre ère, ainsi que la réorganisation du judaïsme qui en résulta. Il évoque quelques exemples de réactions chrétiennes à la situation nouvelle, puis traite des raisons théologiques de la rupture. Elles résident, selon lui, dans une compréhension renouvelée, et initiée par Jésus dans sa prédication et dans son action, des modalités de la communion avec Dieu.

Christian Grappe goes back to the question of the separation between Jews and Christians at the end of the first century. In this process, he underlines the importance of the fall of Jerusalem and the destruction of the Temple in 70 CE, and the reorganisation of Judaism which followed. He gives some examples of Christian reactions to the new situation, and then presents theological reasons for this split. According to him they derive from a renewed understanding initiated by the preaching and the actions of Jesus of how the communion with God works.

Télécharger l'article gratuitement

p. 327-345

Auteur

GRAPPE Christian
Christian GRAPPE est professeur de Nouveau Testament à la Faculté de théologie protestante de l’université de Strasbourg.