La pseudépigraphie, entre vérité et radicalisme ?

À partir du questionnement de Michel Foucault sur le statut de la vérité et de la critique du vraisemblable de Roland Barthes, Pascale Renaud-Grobras se demande quelle reformulation donner à ce qui serait la vérité de l’Évangile, entre vérité du sujet dans le mi-dire et radicalité évangélique toujours singulière et nouvelle. Si, pour les chrétiens, la vérité est une personne, de quelle vérité s’agit-il ? Si, pour les pseudépigraphes, la vérité est dans la radicalité, de quelle radicalité s’agit-il, entre continuité et perpétuelle nouveauté ?

Starting from Michel Foucault’s approach to the question of truth and Roland Barthes’ critique of the « likely », Pascale Renaud-Grobras asks how to reformulate what might be called the truth of the Gospel, between one’s own subjective truth in the « half-said » and evangelical radicalism, always singular and new. If, for Christians, the truth is a person, how can we define truth? If, for the pseudepigraphic authors, truth lies in radicalism, what radicalism are we talking about, between continuity and perpetual novelty?

Télécharger l'article gratuitement

p. 559-568

Auteur

RENAUD-GROBRAS Pascale
Pascale RENAUD-GROSBRAS, docteur ès lettres en littérature anglaise, spécialiste de la littérature victorienne et traductrice littéraire, entame son premier poste de pasteur de l'Église protestante unie de France, à Niort. Elle a traduit les trois textes de John D. Caputo dans le présent volume.