La mort au pluriel ou la mort dans l’âme Sur le pluriel de thanatos en 2 Co 1,10 dans le papyrus 46 et les manuscrits en minuscule

Le texte de 2 Co 1,10 comporte dans le plus ancien témoin, le papyrus 46, mais aussi dans certains manuscrits en minuscule et dans les interprétations d’Origène ou de Jean Chrysostome, une leçon selon laquelle Dieu a tiré Paul et ses compagnons apôtres de plusieurs morts (èk tèlikoutôn thanatôn). L’expression a surpris et le texte se trouve simplifié dans la plupart des éditions actuelles où il est question d’une mort unique. Selon Jacqueline Assaël, le contexte montre en réalité que Paul évoque des épisodes de mort psychologique qui font obstacle à une vie d’ordre spirituel restituée par Dieu.

In the oldest textual witness of 2 Corinthians 1:10 (papyrus 462), and in some manuscripts in minuscule style as well as in the interpretations of Origen and John Chrysostom, it is said that God rescued Paul and his fellows from several deaths (èk tèlikoutôn thanatôn). This puzzling wording is abandoned in most recent translations, which mention but one single death. Jacqueline Assaël argues that Paul does talk about several episodes of psychological death conceived as hindrances in the way of a spiritual life restored by God.

Acheter l'article

p. 57-69

Auteur

ASSAËL Jacqueline
Jacqueline ASSAËL est professeur de langue et de littérature grecques à l'université Nice Sophia Antipolis, et membre du Centre transdisciplinaire d'épistémologie de la littérature (CTEL).