John Cobb, lecteur de Whitehead : la pluralité comme lieu théologique

À partir des travaux du mathématicien et philosophe Alfred North Whitehead, John Cobb, figure marquante de la théologie du Process, repense le multiple comme un fait indépassable, tout à la fois déterminé par Dieu et déterminant pour lui. Raphaël Picon montre que la pluralité est ainsi repensée comme un véritable locus théologal dans le cadre d’une réflexion christologique posant les bases d’une approche conversationnelle de la rencontre entre les religions. Le dialogue y devient une expérience décisive de transformation créatrice.

According to John Cobb’s interpretation of Alfred North Whitehead’s metaphysics, pluralism is an ultimate fact that is altogether conditioned by God and determining God’s action. Raphaël Picon shows that this theological interpretation stands at the basis of Cobb’s identification of Christ as « God’s creative and transformative action in the world » and of his original conception of inter-religious encounters.

Télécharger l'article gratuitement

p. 521-531

Auteur

PICON Raphaël
Raphaël PICON a enseigné la théologie pratique à l'Institut protestant de théologie, Faculté de Paris.