Islam et modernité

Parler de la modernité exige que nous définissions peu ou prou cette notion ; envisager la possible compatibilité de l’islam avec les exigences de notre temps nécessite une présentation préalable de ses fondements. Ce double travail, mené ici par Tariq Ramadan, est le seul qui puisse nous prémunir des erreurs méthodologiques nous poussant à conclure à l’inévitable conflit entre l’« islam » et la « modernité ». La modernité n’est pas l’occidentalisation et les références de l’islam sont à même d’apporter une contribution originale aux défis de cette fin de siècle.

p. 27-45