Identité confessionnelle et oecuménisme

Le jugement porté sur les confessions a varié au cours des dernières décennies : la palette est large qui va du rejet des confessions à leur valorisation. Nous assistons aujourd’hui à la fois à la relativisation des confessions au sein de la société et au regain des identités confessionnelles. Dès lors, la question se pose : comment réaliser la communion entre les diverses Églises et confessions ? Certains préconisent de s’en tenir à l’action et à la prière commune des chrétiens et des Églises. Marc Lienhard défend ici la thèse qu’on ne peut pas se passer d’un minimum de consensus théologique.

Over the last few decades, our attitude towards denominations has been shifting from rejection to enhancement. Today we are witnessing two phenomena at the same time: one leading to relativising the importance of denominations within society and the other to the renewal of denominational identities. Hence, how could the communion between the various Churches and denominations be achieved ? While some suggest that the shared action and prayer of Christians and Churches are sufficient, Marc Lienhard supports the idea that a minimum of theological consensus is required.

Télécharger l'article gratuitement

p. 417-437

Auteur

LIENHARD Marc
Marc LIENHARD est professeur émérite et doyen honoraire de la Faculté de théologie protestante de l’Université Marc-Bloch de Strasbourg.