Heinrich Bullinger, l’Apocalypse et les anglais

La tradition protestante anglaise du XVIe siècle a porté un plus grand intérêt à l’Apocalypse que ne l’a fait le protestantisme suisse. L’arrivée à Zurich en 1554 de protestants anglais exilés a probablement joué un rôle significatif dans la décision prise par Bullinger cette année-là de préparer une grande série de sermons qu’il prêcha en 1555-1556 et publia en 1557. Le succès et l’influence de cette œuvre auprès des Anglais se manifestent non seulement par la traduction qui en fut faite et par les commentaires d’éminents hommes d’Église anglais, mais aussi par le fait que les annotations sur l’Apocalypse dans la Bible de Genève de 1560 sont, dans une large mesure, tirées du commentaire de Bullinger. C’est ce que démontre Richard Bauckham en comparant les annotations de trois chapitres de l’Apocalypse, pris à titre d’exemples, aux commentaires de Bullinger.

The sixteenth-century English Protestant tradition has a stronger interest in the Apocalypse than Swiss Protestantism had. The arrival of English Protestant exiles in Zurich in 1554 was probably a significant factor in Bullinger’s decision in that year to prepare a major course of sermons on the Apocalypse, which he preached in 1555-1556, and published in 1557. The popularity and influence of this work among the English is evidenced not only by the English translation of it and by comments of prominent English churchmen, but also by the fact that the annotations on  the Apocalypse in the Geneva Bible of 1560 were largely drawn from Bullinger’s commentary. This is demonstrated by comparing the annotations of three sample chapters of the Apocalypse with Bullinger’s comments.

p. 351-377

Auteur

BAUCKHAM Richard
Richard BAUCKHAM est professeur de Nouveau Testament à St Mary's College, Université de St Andrews.