Du principe de précaution à l’économie du don Relire Matthieu 7,6 en contexte

Le logion de Mt 7,6 est une crux interpretum bien connue dans le champ du Nouveau Testament. Pourtant, des générations de lecteurs et d’interprètes se sont efforcées d’en clarifier le sens, explorant tour à tour ses dimensions linguistiques, ses caractéristiques formelles ainsi que l’histoire de la tradition dont il hérite. Dans la présente étude, Simon Butticaz se propose de prolonger cet effort herméneutique, en examinant la stratégie compositionnelle qui a commandé l’insertion de Mt 7,6 dans son contexte, ainsi que sa fonction au sein de cette nouvelle économie discursive. Il rouvre ainsi le dossier de l’énigmatique logion matthéen en analysant son ancrage contextuel au sein du Sermon sur la montagne et en l’éclairant à la lumière de la notion ricœurienne d’« économie du don ».

La présente étude a bénéficié des remarques d’Élian Cuvillier, professeur de Nouveau Testament à l’Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier. Qu’il en soit ici remercié.

The Logion of Mt 7,6 is a well-known crux interpretum in the New Testament field, even though generations of scholars have attempted to explicate this verse by investigating its linguistic, formal or tradition-historical dimensions. The present contribution is an essay to pursue this hermeneutical task from another perspective: by examining the compositional strategy which commanded the insertion of Mt 7,6 in its close context (Mt 7,1-12) and its literary function as well as its impact on the reader in this new discursive economy. Thus he reopens the case of the enigmatic Matthean logion, analyzing its contextual anchoring in the Sermon on the Mount and construing it in the light of the Ricoeurian notion of the « economy of the gift ».

Acheter l'article

p. 503-513

Auteur

BUTTICAZ Simon
Docteur en théologie, Simon BUTTICAZ est chargé d'enseignement et de recherche en Nouveau Testament et traditions chrétiennes anciennes à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Lausanne.