Deux livres récents sur l’orthodoxie

L’Église d’Orient orthodoxe s’est agrandie aux dimensions des territoires slaves – russes notamment – il y a de cela un peu plus de mille ans. Les formes traditionnelles multiples d’expression de la foi en Russie furent sans doute causes de heurts. Les territoires slaves n’en demeurèrent pas moins un domaine précieux sinon privilégié de l’Église byzantine. L’ouvrage de l’archevêque russe Krivochéine en est la démonstration : il explore les deux millénaires de l’orthodoxie – rayonnants autour de la Grèce -, entraînant dans ce parcours les descendants de Riourik. Le second ouvrage, plus local, nous fait partager les inquiétudes, les projets et l’Espérance qui sont au cœur des débats théologiques en Russie durant la période tourmentée du XIXe siècle, notamment à partir d’Alexandre II, et jusqu’aux conséquences des mouvements révolutionnaires qui bouleversèrent les deux premières décennies du xxe siècle, débats dont l’auteur nous dit l’actualité toujours sensible en ce début du XXIe siècle.

  • Archevêque Basile KRIVOCHÉINE, Dieu, l’homme, l’Église. Lecture des Pères, Paris, Cerf, coll. « Patrimoines – Orthodoxie », 2010. 23,5 cm. 294 p. ISBN 978-2-204-09223-4. € 34.

  • Hyacinthe Destivelle, Les sciences théologiques en Russie. Réforme et renouveau des académies ecclésiastiques au début du XXe siècle, Paris, Cerf, coll. « Orthodoxies », 2010. 21,5 cm. 1 003 p. ISBN 978-2-204-09039-1. € 59.

 

Télécharger l'article gratuitement

p. 237-242

Auteur

HEBERT Paul
Paul HEBERT