Clarté et autorité de l’Écriture : Luther en débat avec Zwingli et Érasme

À Frédéric

Gottfried Hammann analyse sous l’angle historique le problème de la clarté de l’Écriture en partant de deux débats contradictoires de la Réformation, celui de Luther et de Zwingli au colloque de Marbourg en 1529, à propos de la présence réelle du Christ dans la sainte cène, et celui de Luther et d’Érasme, aux alentours de 1525, à propos de la clarté de l’Écriture quant aux données fondamentales de la foi (dont la question du libre arbitre). Dans les deux cas, le débat vira au dialogue de sourds pour des raisons épistémologiques et herméneutiques dues à la révolution théologique en train de s’opérer en ces années, et qui inaugura l’un des principaux débats de la modernité.

p. 175-206