Chronique paulinienne

  • John M. G. BARCLAY, Pauline Churches and Diaspora Jews, Tübingen, Mohr Siebeck, coll. « WUNT 275 », 2011. 23 cm. XII-454 p. ISBN 978-3-16-150619-2. € 129.
  • Paul BONY, Un juif s’explique sur l’évangile, la lettre de Paul aux Romains, Paris, DDB, coll. « Chemins de dialogue », 2012. 23,5 cm. 441 p. ISBN 978-2-220-06482-6. € 27.
  • Robert Matthew CALHOUN, Paul’s Definitions of the Gospel in Romans 1, Tübingen, Mohr Siebeck, coll. « WUNT II, 316 », 2011. 23 cm. XIII-270 p. ISBN 978-3-16-150949-0. 69 €.
  • Lutz DOERING, Ancient Jewish Letters and the Beginnings of Christian Epistolography, Tübingen, Mohr Siebeck, coll. « WUNT 298 », 2012. 23,5 cm. XIV-600 p. ISBN 978-3-16-152236-9. € 129.
  • Ben C. DUNSON, Individual and Community in Paul’s Letter to the Romans, Tübingen, Mohr Siebeck, coll. « WUNT II, 332 », 2012. 23 cm. XII-217 p. ISBN 978-3-16-152057-0. € 59.
  • Mark FORMAN, The Politics of Inheritance in Romans, Cambridge, Cambridge University Press, coll. « Society for New Testament Studies Monograph Series 148 », 2011. 23 cm. 284 p. ISBN 978-0-521-76909-9. £ 55/$US 90.
  • Stanley E. PORTER, Christopher D. LAND, éd., Paul and His Social Relations, Leiden, Brill, coll. « Pauline Studies (Past) 7 », 2013. 24 cm. 387 p. ISBN 978-90-04-24211-1. € 136.
  • Alexander J. M. WEDDERBURN, The Death of Jesus. Some Reflections on Jesus-Traditions and Paul, Tübingen, Mohr Siebeck, coll. « WUNT 299 », 2013. 23,5 cm. XVI-226 p. ISBN 978-3-16-152114-0. € 89.

 

Depuis quelques décennies, la recherche sur la figure de Paul, sa théologie et ses relations avec les différents groupes sociaux, politiques ou religieux de son temps a pris une ampleur considérable. La raison est double. D’une part l’émergence de nouvelles méthodes exégétiques telles que la méthode sociohistorique, d’autre part l’intérêt accru pour le dialogue interreligieux, en particulier avec le judaïsme. L’apparition de perspectives différentes permet soit de proposer de nouvelles interprétations de Paul et de sa théologie, soit de revisiter les hypothèses formulées par des chercheurs et des théologiens du passé, tel Bultmann pour n’en citer qu’un seul. Si cette multiplication des regards peut paraître, au premier abord, multiplier les hypothèses, elle contribue néanmoins à faire avancer la recherche.

 

 

Acheter l'article

p.111-118

Auteur

RAZANADRAKOTO Haritsima A.
Pasteur de la FJKM-Madagascar, Haritsima A. RAZANADRAKOTO a soutenu sa thèse de doctorat en Nouveau Testament à la Faculté de théologie protestante de Montpellier