Calvin, aux origines de la démocratie ?

Calvin a pu être présenté et comme un théocrate et comme l’un des pères de la démocratie. François Dermange cherche à faire le point en mettant en valeur la diversité des écrits du Réformateur selon les contextes, tout en mettant en lumière l’originalité d’une position qui place le décalogue au fondement du politique, mais un décalogue compris et interprété par la conscience, sans qu’il faille présupposer ni la révélation biblique ni a fortiori une action de l’Église. Relayée ensuite par l’idée de Théodore de Bèze d’une souveraineté partagée, cette position de Calvin porte l’intuition de ce que peut être la démocratie au sens où nous l’entendons aujourd’hui.

Calvin has been portrayed both as a theocrat and as a founding father of democracy. Underscoring the contextual diversity of Calvin’s work, François Dermange argues that the Decalogue placed at the foundation of the reformer’s politics is a Decalogue understood and interpreted by the conscience, which presupposes neither biblical revelation nor churchly deeds. Completed with Théodore de Bèze’s idea of a shared sovereignty, Calvin’s position carries the intuition of democracy as we understand it nowadays.

Télécharger l'article gratuitement

p. 351-366

Auteur

DERMANGE François
François DERMANGE est professeur d’éthique à la Faculté autonome de théologie protestante de l’Université de Genève.