Big Bang ou création ex nihilo ?

Les termes « Big Bang » et « création ex nihilo » pour décrire les premiers versets de la Genèse constituent un piège. Ni l’un ni l’autre ne correspond à la conception hébraïque. D’origine plus tardive, ces termes sont devenus courants dans notre réflexion cosmologique. Mais de quel autre outil de compréhension disposons-nous ? Comment trouver une issue à un emprunt au christianisme hellénistique qui est à considérer comme un moment de l’histoire de la réception et non pas comme un modèle de compréhension initiale ? Michaela Bauks propose de chercher une solutions herméneutique à ce problème.

p. 481-493

Auteur

BAUKS Michaela
Michaela BAUKS est professeur de théologie biblique à l'Université de Koblenz-Landau.