Abraham et la quête du temple

Lorsque les Arabes – « les Enfants d’Ismaël » ou les « Ismaëlites », comme les désignent généralement les chroniques et écrits contemporains de l’établissement de leur pouvoir – firent irruption sur la scène militaire et politique du Proche-Orient, ils furent perçus comme des conquérants, ce qu’ils étaient. Il n’étaient point désignés du nom de « musulmans », appellation beaucoup plus tardive. Mais la référence à leur origine abrahamique par Ismaël les plaçait sur la scène religieuse, non pas tant, de prime abord, dans le domaine de la doctrine théologique, mais surtout dans le domaine de l’histoire et de sa signification, laquelle, à l’époque, ne pouvait qu’être liée à des représentations ethniques et religieuses tout ensemble.

p. 577-583

Auteur

DE PREMARE Alfred Louis
Alfred-Louis DE PREMARE est professeur à l'Université de Provence où il enseigne les études arabes et la civilisation du monde musulman.