Les rituels réformés du baptême

Tome 70 - 1995/2 |

Les croyants du XVIe siècle ont été d’abord sensibles aux changements qui leur étaient directement accessibles, donc ceux qui affectaient les rituels. Le rappel de la manière dont les baptêmes étaient célébrés avant la Réforme permet à Bernard Reymond de présenter les nouveautés qu’elle a introduites : déplacement ou suppression des fonts baptismaux, caractère public de la célébration, engagement pédagogique des parents. Moins immédiatement perceptibles pour les contemporains, mais très significatifs d’une forte théologie de l’Alliance : le […]



Architecture et liturgie : une brève reprise du problème

Tome 70 - 1995/4 |

L’architecture d’un lieu de culte conditionne-t-elle la liturgie qui s’y déroule, ou bien la liturgie doit-elle commander la forme et l’organisation de l’édifice ?

Cette contribution renvoie à l’article de Bernard Reymond « Les styles architecturaux du protestantisme : un survol du problème », ETR, 68, 1993/4, p. 507-535.



Schleiermacher et Zwingli à propos de la cène : les bonnes surprises du traducteur

Tome 93 - 2018/3 |

Au cours du travail de traduction, on remarque des détails, en l’occurrence que le réformé Schleiermacher, dans sa Glaubenslehre, ne cite plusieurs fois Zwingli qu’à propos de la cène. Là, comme sur d’autres points, il s’agit de dépasser le différend entre luthériens et réformés hérité du colloque de Marbourg en 1529. Comme le montre Bernard Reymond, Schleiermacher dissuade de chercher encore à donner un sens précis aux mots « pain » et « vin » utilisés par Jésus, et met en évidence, […]



Une thèse irlandaise sur Auguste Sabatier

Tome 71 - 1996/4 |

« L’oubli général dans lequel la théologie a laissé Auguste Sabatier tout au long du vingtième siècle entraîne que sa vie et son œuvre demandent à être examinées. (…) Les théologiens protestants qui ne sont pas d’expression française ignorent pour la plupart la théologie protestante francophone. Il faut qu’ils accordent davantage d’attention à la tradition théologique qui a produit, entre autres, Jean Calvin, Alexandre Vinet et Auguste Sabatier. »

Cette remarque introduit les conclusions de la thèse […]



Le prédicateur, « virtuose » de la religion : Schleiermacher aurait-il vu juste ?

Tome 72 - 1997/2 |

Dans la 1ère édition de ses Discours sur la religion, Schleiermacher avait qualifié les pasteurs de « virtuoses », autrement dit d’artistes. Art et religion sont en effet partie liée. Le modèle techno-scientifique domine encore beaucoup trop les études universitaires et, via les démarches historico-critiques et les argumentations déductives, les modes de penser, donc aussi le langage des prédicateurs. Pour Bernard Reymond, la fréquentation des arts doit permettre aux pasteurs et théologiens d’assimiler d’autres paradigmes pour mieux assumer […]



Schleiermacher, de la religion des « Reden » au protestantisme de la « Glaubenslehre »

Tome 93 - 2018/2 |

Une lecture attentive de la Glaubenslehre (1821) de Schleiermacher fait prendre conscience du fait que le terme « protestantisme » y joue un rôle déterminant, qui revient à celui de « religion » dans les Reden (1799). Bernard Reymond montre que la raison de cette différence tient à un important changement tant du contexte socio-politique prussien que des auditoires visés par Schleiermacher, quand bien même la perspective d’ensemble reste la même.



Les chaires réformées et leurs couronnements

Tome 74 - 1999/1 |

Les chaires sont un élément caractéristique de l’architecture religieuse protestante et plus spécialement réformée. D’origine médiévale, elles sont antérieures au protestantisme. Mais le protestantisme réformé leur reconnaît une dignité toute particulière. En examinant des abat-voix dont elles étaient toujours dotées jusqu’au début de notre siècle, Bernard Reymond montre que leur fonction n’était pas tellement acoustique, mais symbolique : les abat-voix « couronnent » la chaire. Il y a donc un rapport étroit entre l’esthétique des chaires réformées et la théologie […]



« Intuition de l’Universel ». Comment traduire cette notion-clef de Schleiermacher ?

Tome 92 - 2017/2 |

A la page 55 de l’édition originale des célèbres discours de Schleiermacher De la religion (Über die Religion. Reden an die Gebildeten unter ihren Verächtern, Berlin, Unger, 1979), on lit cette phrase programmatique : « Intuition de l’Univers : familiarisez-vous, je vous prie, avec ce concept ; il est le pivot de tout mon discours, il est la formulation la plus générale et la plus haute de la religion, celle qui vous permet de toujours vous orienter en […]



La Réforme et les fonts baptismaux. Du dispositif luthérien à l’originalité du dispositif zwinglien

Tome 89 - 2014/1 |

Dans cet article Bernard Reymond se demande pourquoi la place centrale des fonts baptismaux distingue l’aménagement intérieur des temples zwingliens de celui des autres temples réformés ou luthériens. Zwingli semble avoir voulu attribuer aux fonts baptismaux la fonction que Luther assignait à l’autel : être un mémorial en l’honneur du Christ, mais dans un sens plus noachique qu’abrahamique.



Du sacrifice de la messe à la convivialité de la Cène, ou la Réforme vue sous l’angle des rituels

Tome 76 - 2001/3 |

On s’intéresse d’ordinaire à ce que les Réformateurs ont écrit à propos de la cène. Mais leurs contemporains doivent avoir été attentifs surtout aux modifications touchant à la manière de la célébrer. Typologique, la démarche de Bernard Reymond consiste ici à mettre en évidence ces modifications visibles, voire tangibles, et à montrer que s’en dégage nettement, surtout du côté réformé, le passage d’une conception sacrificielle à une conception résolument conviviale. On peut aussi se demander si les modifications […]