Valérie NICOLET-ANDERSON est maître de conférences en Nouveau Testament à l’Institut Protestant de Théologie, Faculté de Paris.


img053

« Je me suis fait tout à tous pour en sauver sûrement quelques-uns » : la pseudépigraphie paulinienne comme incarnation de 1 Co 9,22

Tome 91 - 2016/4 |

À partir de la formule de Paul en 1 Co 9,22, « Je me suis fait tout à tous pour en sauver sûrement quelques-uns », Valérie Nicolet interroge les pratiques rhétoriques de Paul dans les lettres authentiques, puis dans la littérature pseudépigraphe rattachée à Paul. Son étude cherche à montrer qu’un dialogue avec le Kierkegaard du « Point de vue explicatif de mon œuvre d’écrivain » peut être utile pour réfléchir à la façon dont la mission paulinienne, et celle des cercles pauliniens, […]


Capture d’écran 2016-09-06 à 15.05.40

Penser l’identité avec l’apôtre Paul et Michel Foucault

Tome 89 - 2014/2 |

Cette contribution explore la question de l’identité en faisant converser l’apôtre Paul et Michel Foucault. Valérie Nicolet-Anderson propose une lecture narrative de la lettre aux Romains à partir de laquelle elle élabore une approche de l’identité inspirée de Ricœur. Elle s’appuie notamment sur les notions d’ipse-identité et d’idem-identité. Sur la base de ce travail, la discussion s’articule à la pensée de Foucault afin d’évaluer dans quelle mesure la conception de la personne chez Paul peut entrer en dialogue […]