ETR_923_L204

Un mot d’adieu

Tome 92 - 2017/3 |

Juger le travail du spécialiste de la Bible dépasserait mes compétences ; et s’y essayer immédiatement après son décès, avant que les voix de ceux dont c’est le métier ne se soient fait entendre, serait totalement irrecevable. Si je prends néanmoins immédiatement la parole, c’est pour ne laisser surgir aucun doute que, dans les cercles juifs, on doit considérer comme un devoir d’honorer avec gratitude…