Une double vocation de la théologie, interne et externe. Ordres différents et compatibilité

La double vocation de la théologie répond à un double défi : d’un côté, la société est traversée de traditions diverses qu’il convient de ne pas diluer ni dépasser dans une universalité qui les concilierait ; de l’autre, la société est à prendre en charge et à penser pour elle-même, comme « tiers » décalé de chacune des traditions historiques, des positions et trajectoires singulières dont elle est le lieu. Pierre Gisel plaide pour que la théologie se déploie sur ces deux côtés, mais selon deux modes irréductibles, en faisant droit aux spécificités intellectuelles et institutionnelles de chacun des ordres en cause, dans la différence (la société n’a pas à être prise en charge selon le même déploiement que celui qui s’exerce en visant les confessions et les Églises, par simple extension de l’horizon), mais en compatibilité, et même selon un service réciproque, mais alors indirect.

The twofold vocation of theology meets a double challenge: on the one hand, the various traditions running through society should not be diluted or abandoned in some conciliating concept of universality; on the other hand, society has to be addressed and thought in its own terms, whereby it should be sharply distinct from the historical traditions it shelters, as well as from any particular position or trajectory. Pierre Gisel expects theology to be at work on both sides, but according to two irreducible modes, granting the intellectual and institutional specificities of each order while acknowledging their compatibility, and even the request of a mutual – though oblique – service.

Télécharger l'article gratuitement

p. 375-390

Auteur

GISEL Pierre
Pierre GISEL est professeur honoraire de la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne.