Retour de l’âme : immortalité et résurrection dans le christianisme primitif

Ces pages présentent un plaidoyer en faveur de l’âme face aux nombreux travaux qui valorisent le corps. Remontant les siècles, François Bovon met en évidence l’attitude des auteurs chrétiens de l’Antiquité tardive et souligne l’importance qu’il convient d’attribuer à l’âme. Il rappelle la position des auteurs de l’époque apostolique et de Jésus lui-même avant d’évoquer la contribution éthique des récentes réflexions sur le corps et d’inviter à une certaine spiritualité. (traduction assurée par Mireille Hébert, revue par l’auteur).

This paper offers a plea in favour of the soul in front of the many scholars who give the body their favour. Going back in time, to Christian authors of late Antiquity, François Bovon displays their opinions and underscores the eminence that should be given to the soul. He also recalls the point of view of apostolic authors and of Jesus himself before mentioning the ethical contribution of recent reflections related to the body, and suggesting a certain way of spirituality.

Télécharger l'article gratuitement

p. 433-453

Auteur

BOVON François
François BOVON est professeur honoraire de l'Université de Genève et Frothingham Research Professor de l'Université Harvard