L’hymnologie morave ou le cantique comme témoignage de la foi

Le cœur doit chanter. Voici comment l’on pourrait définir l’un des préceptes de la ferveur morave. De nombreux visiteurs, à l’image d’un Wesley, très enthousiaste lors de sa visite à Herrnhut, l’année de sa propre expérience de Reveil, ou encore Goethe, ont été marqués profondément par l’hymnologie d’une congrégation qui semblaient savoir faire vibrer sa foi par le chant. S’inspirant de l’hymnologie des Frères tchèques, les Moraves attachaient la plus grande importance à la pratique quotidienne de la chorale, le comte Zinzendorf, père fondateur des Moraves, encourageant les uns et les autres à y mettre tout leur cœur, tant un cantique venant du fort intérieur était considéré comme un signe manifeste de l’authentique foi. Jan Borm entend démontrer que le style employé dans les premiers temps ait ou non semblé pêcher par un excès d’émotivité baroque, il demeure que l’hymnologie est à considérer comme l’un des dispositifs centraux de la vie morave qui n’a pas manqué, jusqu’à aujourd’hui, de laisser son empreinte dans nombre de cantiques.

You must make your heart sing. This is how one could define one of the key notes of Moravian fervour. Many visitors have been deeply moved by the hymns of a congregation that seemed to have found a way of rendering its faith manifest through song, as John Wesley notably was during his stay at Herrnhut in the year of his own awakening, or Goethe. Taking their lead from the hymns of the Czech Brethren, the Moravians considered daily practice of singing as an evident sign of authentic faith. Even if the style of some early hymns may have seemed somewhat excessive, too Baroque or Rococo for some, hymns have played a central role in the lives of Moravians, a practice that has left a clear imprint on countless hymn books, up to the present day.

Acheter l'article

p. 221-231

Auteur

BORM Jan
Jan BORM est professeur de littérature britannique à l'Institut des études culturelles et internationales (IECI) et directeur du laboratoire de recherche Cultures, Environnements, Arctique, Représentations, Climat (EA 4455) de l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.