Le rite en perspective protestante : le rite comme geste

Après avoir proposé une définition du rite et repéré ses principaux pièges, inséparables, dans l’horizon protestant, d’une telle définition, Laurent Gagnebin voit dans le rite un geste, qui, comme la parole inscrite dans un temps passager, est éphémère, précaire, opposé à tout fixisme spatial ; il estime que ce dernier, à travers ce qu’il appelle une géographie du salut, appartient fondamentalement au catholicisme romain, tandis que le protestantisme, iconoclaste en son essence, gère, lui, de préférence, une histoire du salut. Quelques exemples empruntés au cadre du temple et du culte viennent illustrer cette thèse. Enfin, pour favoriser la discussion en groupes, l’article se conclut de manière ouverte en proposant une série de questions. Discutable, dans le meilleur sens du mot, il se veut ainsi essai de théologie pratique.

Trying to define the notion of rite and to circumscribe the problems attached to this notion in protestant theology, the author presents rite as gestures which, like words pronounced in fleeting time, must be regarded as ephemeral, precarious, and opposed to any attempt of spatial objectification. Such attemps belong to a geography of salvation characteristic of roman catholicism, whereas protestantism, according to its iconoclastic essence, prefers to think in terms of history of salvation. Examples borrowed from the field of church architecture and worship illustrate this thesis. Eventually, in order to favour group discussions, the article concludes on some open questions.

p. 585-603

Auteur

GAGNEBIN Laurent
Laurent GAGNEBIN, pasteur de l'église protestante unie, a été professeur de théologie pratique et d'apologétique à l'Institut protestant de théologie, Faculté de Paris