Le « coeur » et la « raison » chez le pasteur Adolphe Monod (1802-1856)

Les thèmes du « cœur » et de la « raison » sont récurrents dans la pensée chrétienne et ils sont d’autant plus décisifs qu’ils subsument des approches souvent divergentes de la foi et de son expression doctrinale. Le débat instruit autour de leurs enjeux revêt des formes variables selon les circonstances historiques et au XIXe siècle, il s’est déployé avec une certaine force au sein du protestantisme français. Laurent Gambarotto montre comment, au temps du Réveil et du Romantisme, le pasteur Adolphe Monod a tenté d’articuler les dimensions expérientielle et rationnelle d’un christianisme en quête d’intelligibilité et de plausibilité.

p. 61-76