L’apologétique tillichienne et la crise du religieux (1913-1951)

La notion d’apologétique traverse toute l’œuvre théologique de Paul Tillich. D’abord envisagée sous l’angle de l’attaque, cette notion va ensuite évoluer pour être comprise comme une réponse aux questions et aux interpellations adressées à la théologie. Benoit Mathot suit l’évolution historique de l’apologétique, des premiers écrits de Tillich (1913) à son premier enseignement allemand (1919-1933), jusqu’à sa grande œuvre américaine de théologie systématique (1951). Au cours de cette étude, il montre aussi de quelle manière la position tillichienne a toujours cherché à se distancier de la position barthienne.

Cet article est la traduction remaniée d’un article paru en espagnol sous le titre : « Las metamorfosis de la apologética en el pensamiento teológico de Paul Tillich », Cuadernos de teología 6 (2014), p. 8-32. Il réunit les principaux résultats de la recherche doctorale entreprise entre 2010 et 2013 en co-tutelle à l’université Laval (Québec) et à l’Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier.

The notion of apologetics runs through Paul Tillich’s entire theological work. First understood as “attack”, this notion evolves to be progressively defined as “answer” to the questions addressed to theology. Benoit Mathot’s essay follows the transformations of apologetics from Tillich’s early papers to his Systematic Theology. It shows incidentally how Tillich constantly tried to distance himself from Barth’s position.

Acheter l'article

p. 371-390

Auteur

MATHOT Benoît
Benoît MATHOT est docteur en théologie de l'université Laval (Québec) et de l'Institut protestant de théologie (Faculté de Montpellier), et est titulaire d'une double maîtrise en philosophie et en sciences des religions de l'université catholique de Louvain (Belgique). Il est actuellement animateur en pastorale auprès de l'aumônerie de l'enseignement supérieur et universitaire à Mons (Belgique).