« Faites ceci en mémoire de moi ». Une lecture de la Cène

Constatant un rapport ambivalent entre temps et mémoire, Guilhen Antier cherche la possibilité d’une « juste mémoire » et convoque un élément de la tradition chrétienne : la célébration eucharistique, en particulier dans sa version paulino-lucanienne. Croisant certaines données scripturaires avec, notamment, les pensées de Ricœur, Lacan, Freud et Kierkegaard, il entreprend une réflexion à la fois psycho-anthropologique et théologique dans laquelle il s’efforce de reconsidérer quelques interrogations classiques sur l’articulation du témoignage et de la preuve, de la foi et de l’histoire, de la nature et de la culture, du sacrement et du symbole.

Cet article constitue la version considérablement révisée et augmentée d’une conférence initialement prononcée en 2011 à Dijon lors des « Rencontres de mars » organisées par l’association Articulation, sur le thème « La mémoire, l’oubli, les souvenirs ».

Noting an ambivalent relationship between time and memory, Guilhen ANTIER seeks the possibility of a « just memory » by using an element of the Christian tradition: the Eucharistic celebration, especially in its Pauline-Lukan version. Confronting some scriptural data to the thoughts of Ricœur, Lacan, Freud and Kierkegaard, he reappraises the relations between witness and proof, faith and history, nature and culture, sacrament and symbol.

Acheter l'article

p. 3-37

Auteur

ANTIER Guilhen
Guilhen ANTIER est maître de conférences en théologie systématique à l’Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier, membre du Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales (CRISES – EA 4424).