Ephphata (Mc 7, 31-37)

Paul Harlé commente ici le récit d’un miracle accompli en terre étrangère (Mc 7, 31-37). Jésus y apparaît comme doué d’une remarquable perspicacité psychologique en face d’un sourd-muet. Par la vertu phonique du mot araméen ephphata, articulé devant l’infirme, il « l’ouvre » à la communication orale et le sauve de son enfermement.

Paul Harlé examines in detail the story of a miracle reported only by Mark (7:31-37): the healing of a deaf-mute accomplished by Jesus in foreign land. He suggests that by uttering the Aramaic word ephphata in front of the man, Jesus « opens » him to communication and thus saves him from his confinement.

Télécharger l'article gratuitement

p. 267-270