Entre résurrection et croix : nommer l’évènement selon Paul (1 Corinthiens 15)

Le sujet chrétien ne trouve pas son origine en lui-même, mais dans un événement délimité par la croix et la résurrection de Jésus-Christ. Cet événement entretient un rapport particulier avec le langage. Sur un plan théologique, trois notions fondamentales se croisent : le sujet, l’événement et le langage. Que signifie devenir le sujet d’un événement ? Comment cela peut-il se produire ? Est-il possible de rendre compte d’un événement dans le langage ? Quel rapport la croix et la résurrection entretiennent-elles l’une avec l’autre ? Guilhen Antier analyse ici la manière dont l’apôtre Paul traite de ces questions complexes dans la première épître aux Corinthiens. Il montre notamment pourquoi et comment la résurrection constitue le fondement indépassable d’une théologie de la croix.

The Christian subject does not find his origin in himself, but in an event situated between the Cross and the Resurrection of Jesus Christ. This event is specifically related to language. On a theological level, it is at the crossroads of three fundamental concepts: subject, event, and language. What does it mean to become the subject of an event ? How do the Cross and the Resurrection relate to each other ? Guilhen Antier analyses the way Paul deals with these complex issues in 1 Corinthians. In particular, he shows why and how the Resurrection must be regarded as the foundation of a theology of the Cross.

p. 477-492

Auteur

ANTIER Guilhen
Guilhen ANTIER est maître de conférences en théologie systématique à l’Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier, membre du Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales (CRISES – EA 4424).